top of page
4BC38F7C-91B4-4511-A83C-82C7D3151AE3_edited.jpg

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE LE TAICHI ET L'AÏKIDO

Les livres, sites, blogs expliquant l’un ou l’autre sont légion et très complets. Mon intention n’est pas de prétendre à détenir la seule vérité sur leur définition mais bien de comparer les deux.


De mon expérience, il semblerait que les principes fondamentaux soient les mêmes c’est-à-dire que le travail soit essentiellement énergétique.


On parlera plutôt d’Aikido lorsqu’on pratique avec un ou des partenaires et de tai-chi lorsqu’on pratique seul. (Ceci dit, on peut faire de l’aïkido tout seul et du tai-chi à plusieurs !)

Ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.


L’avantage de l’Aïkido est de tout de suite ressentir l’énergie du partenaire et de s’adapter en fonction. 


L’avantage du tai-chi c’est qu’on peut pratiquer n’importe quand, n’importe où et forcément plus on pratique, plus vite on ressent les choses !


L’inconvénient de l’Aikido, c’est que sans partenaire il est difficile de s’harmoniser avec autrui ! Et il faut de préférence un lieu, qu’on va appeler le dojo, pour pratiquer avec une plus grande sécurité en cas de projection…


L’inconvénient du tai-chi réside dans une répétition sans relâche de la forme où la plupart du temps il n’y a pas d’échange d’énergie avec autrui, Il faut un sacré degré de rigueur et de sagesse pour ressentir le bien-être des mouvements…


Mais ce qui est essentiel dans les deux, c’est de bien évidemment se focaliser sur l’énergie et la respiration sans trop se braquer sur les gestes ! Les gestes ne sont que les feuilles de l’arbre mais l’énergie viens des racines jusqu’aux branches en passant par le tronc, sans ce canal énergétique l’arbre n’est juste qu’un tas de feuilles !


Finalement tout ça n’est qu’une question de vocabulaire car l’un ne va pas sans l’autre. 

Le travail, la pratique  (« Keiko » en japonais et « gong » en chinois), est une question d’alternance entre un travail seul et avec partenaires! 


Voilà pourquoi j’ai mis à disposition des vidéos où les deux existent, en fonction de chaque sensibilité et des circonstances de travail, ces images peuvent être un aide mémoire car bien entendu il est nécessaire de venir au dojo pour être conseillé par un « Sensei », celui qui connaît le chemin, c’est-à-dire le guide qui nous correspond le mieux!

Taichi et Aikiko: À propos
bottom of page